Download E-books Commande publique PDF

By Renaud Camus

L'intervention d'artistes, peintres, sculpteurs, vidéastes et plasticiens divers dans chacune des stations du métro de Toulouse est une des "commandes publiques" les plus importantes, cohérentes, conséquentes et même exhaustives dont ville du monde ait été le théâtre en les dernières décennies. Dans ce livre qui est lui-même une commande publique, Renaud Camus s'interroge sur les possibilités et les stipulations de pertinence artistique et sociale de pareille entreprise dans une société telle que los angeles nôtre.

Show description

Read or Download Commande publique PDF

Best Art books

I Love Kawaii

Kawaiiiiiiiiiii desu! Moveover Powerpuff ladies, step apart hi Kitty, get outof the best way Rilakkuma—here come the cutest newcreations from Japan’s best artists in i like Kawaii,a vibrant and bubbly consultant to today’s such a lot ingenious and lovable Kawaii paintings. accrued by means of the prestigious Kawaiiartist Charuca, i like Kawaiishowcases web page after web page of lovely, colourful creations.

Fictitious Dishes: An Album of Literature's Most Memorable Meals

Fifty Iconic Culinary Scenes from Literary Classics absolute to pride Readers, Foodies, and Photo-Junkies AlikeFictitious Dishes serves up a tasty collection of photographic interpretations of culinary moments from modern and vintage literature. Showcasing recognized nutrition resembling the madcap tea social gathering from Alice's Adventures in Wonderland, the watery gruel from Oliver Twist, the lavish bird breakfast from To Kill a Mockingbird, the stomach-turning avocado-and-crabmeat salad from The Bell Jar, and the seductive cupcakes from The Corrections, this exact quantity pairs every one position environment with the textual content from the ebook that encouraged its production.

Philosophy and Conceptual Art

The analytic philosophers writing the following interact with the cluster of philosophical questions raised via conceptual paintings. They tackle 4 large questions: what sort of artwork is conceptual artwork? What follows from the truth that conceptual paintings doesn't target to have aesthetic worth? What wisdom or knowing will we achieve from conceptual artwork?

The Emergence of the Classical Style in Greek Sculpture

During this wide-ranging learn, Richard Neer bargains a brand new approach to comprehend the epoch-making sculpture of classical Greece. operating on the intersection of artwork heritage, archaeology, literature, and aesthetics, he finds a humans thinking about the ability of sculpture to impress ask yourself in beholders.  ask yourself, no longer accuracy, realism, naturalism or fact, was once the splendid target of Greek sculptors.

Extra resources for Commande publique

Show sample text content

L. a. tradition, l’art, et tout spécialement l’art contemporain, ont été chassés de l’espace public par los angeles déculturation générale. Cette word semblera un paradoxe, au creux d’un livre consacré justement à une importante réalisation anthologique d’art contemporain, en cet espace éminemment public qu’est le métro. Mais le véritable espace public n’est plus l’espace public vrai, l’espace public tangible, l’espace public du monde brilliant. los angeles réalité n’est plus réelle : elle s’est vue expulsée d’elle-même, expurgée, épurée, délocalisée, vidée de son contenu comme on déménage à los angeles cloche de bois ou comme un patron-voyou fait enlever les machines en profitant du pont de l’Ascension ou de celui de los angeles Toussaint. Le véritable espace public, c’est aujourd’hui l’espace public virtuel, l’espace public médiatique, c’est-à-dire encore, à l’heure où j’écris, celui de l. a. télévision, qui est peut-être destiné à être remplacé par celui de l. a. Toile, par l’espace webmatique, mais qui ne l’est pas encore pour le second. En 2007 c’est l. a. télévision, ce n’est pas encore le réseau des réseaux, et ce n’est certainement plus l. a. rue, los angeles position, l. a. ville, le métro, qui représente pour l. a. société l’espace commun, le lieu du partage ou de ce qu’il en reste, et, pour los angeles majorité des individus, le web site d’information et de affirmation quant aux rites à observer ; de même qu’elle est, pour quelques autres, ceux de l. a. minorité médiatique, le web site de los angeles consécration (ou de l’échec). Or, cet espace commun, cet espace public médiatique et médiatisé, qui s’est substitué à l’espace public immédiat de l’expérience good, il est patent que dans son souci d’être commun, justement, il a à peu près totalement évacué l. a. tradition, ou du moins ce qui s’est appelé de l. a. sorte pendant un siècle ou deux, et qu’il confine à ses marges extrêmes, au-delà et souvent bien au-delà des portes de l. a. nuit – témoins les heures profondes et toujours plus reculées à partir desquelles on peut espérer voir, à l. a. télévision “publique”, quelque selected qui relèverait encore de ce qui s’est appelé jadis los angeles culture ; et qui s’appelle encore l. a. tradition, vehicle ce quelque selected n’a pas été tout à fait dépouillé de son nom, mais on l’a forcé à le partager avec toute sorte d’autres éléments et entités qui jusqu’à présent s’appelaient tout à fait autrement, habitude, culture, utilization, coutume, divertissement, regimen, enjoyment, loisir, distraction, de sorte que l. a. seule replacement est de ne plus parler que des cultures, au pluriel, ou bien d’admettre (de même qu’on disait naguère, et jusqu’à satiété, que tout est politique) que tout est culturel, que tout est tradition, c’est-à-dire que rien ne l’est vraiment, los angeles proposal de tradition tout-englobante étant aussi aporétique que celle d’aristocratie universelle (certains cantons basques et villages polonais nonobstant), d’élite de masse, d’éducation sans sélection ou de diplôme pour tous. L’art contemporain s’est trouvé confronté à un choix : adhérer à cette évolution, et dès lors revêtir lui-même les caractères du divertissement, du loisir, de l’habitude ; ou bien s’enfermer toujours plus à l’étroit dans los angeles définition ancienne de l’art, quitte à n’avoir plus pour public que ses propres praticiens, leurs exégètes professionnels et leurs collectionneurs, en France rarissimes, de sorte qu’il ne saurait s’agir que d’un très étroit milieu, similar à ceux qui ont pour élément fédérateur l’ophicléide ou le bouton de guêtre, et sans effet sur l. a. tradition générale, celle-là même dont nous venons d’insinuer fortement qu’en plus d’un sens (plus d’un sens qui lui serve de définition) elle n’existe plus : qu’on songe à ces live shows de musique contemporaine où les trois quarts du public, si ce n’est davantage, sont composés de ce qu’on pourrait appeler, hélas, “les familles des victimes”, les compositeurs dont on joue une pièce ou qui attendent leur journey, leurs conjoints et amis, los angeles parentèle des instrumentistes et le body of workers des maisons d’édition spécialisées, sans compter le concierge qui regarde l’heure et le garde du corps de Mme Pompidou.

Rated 4.89 of 5 – based on 17 votes
Posted in Art