Download E-books La seconde main : Ou le travail de la citation PDF

By Antoine Compagnon

" Nous ne faisons que nous entregloser. " Sans doute Montaigne le déplorait-il mais d'abord il en prenait acte, ainsi que les Essais en témoignent : toute parole rapporte, l'écriture est glose et entreglose. Tout est dit : telle est los angeles loi du langage, los angeles situation du discours. Mais il est diverses modalités de los angeles répétition du déjà dit. L'une d'entre elles, los angeles plus flagrante, donne à ce livre son départ et son horizon : l. a. quotation, non pas l. a. quotation en soi mais le travail de los angeles quotation, l. a. reprise ou l. a. seconde major, et les suivantes. Solidarité d'un fait de langage et d'une pratique instituée, l. a. quotation est un acte, une forme et une fonction. L'acte commande une phénoménologie qui le situe dans los angeles lecture et dans l'écriture ; l. a. forme, une sémiologie qui apprécie son mode de faire sens dans le texte ; l. a. fonction, une généalogie qui recense quelques-unes de ses valeurs historiques bien détachées. Telles sont les grandes recommendations d'un travail de l. a. quotation plutôt que sur l. a. quotation : c'est elle qui discourt et vadrouille vehicle elle n'est pas un objet mais une idée fixe que ces pages, toute écriture, rêvent de défaire.

Show description

Read or Download La seconde main : Ou le travail de la citation PDF

Similar Literary Criticism books

Russian Literature: A Very Short Introduction

Instead of featuring a traditional chronology of Russian literature, Russian Literature: a truly brief advent explores where and value in Russian tradition of all kinds of literature. How and while did a Russian nationwide literature come into being? What formed its construction? How have the Russians looked their literary language?

The Meaning of Life: A Very Short Introduction

The word "the that means of lifestyles" for lots of turns out a old fashioned suggestion healthy for satirical mauling via Monty Python or Douglas Adams. yet during this lively Very brief advent, famed critic Terry Eagleton takes a significant if usually a laugh examine the query and provides his personal fabulous resolution. Eagleton first examines how centuries of thinkers and writers--from Marx and Schopenhauer to Shakespeare, Sartre, and Beckett--have answered to the final word query of which means.

The Shorter Columbia Anthology of Traditional Chinese Literature

This shorter anthology keeps the features of the unique in that it truly is prepared in response to style instead of chronology and translates "literature" very generally to incorporate not only literary fiction, poetry, and drama, yet people and well known literature, lyrics and arias, elegies and rhapsodies, biographies, autobiographies and memoirs, letters, feedback and concept, and travelogues and jokes.

Sakuntala: Texts, Readings, Histories

The determine of Sakuntala looks in lots of types all through South Asian literature, so much famously within the Mahabharata and in Kalidisa's fourth-century Sanskrit play, Sakuntala and the hoop of Recollection. In those texts, Sakuntala undergoes a severe transformation, relinquishing her assertiveness and autonomy to turn into the quintessentially submissive girl, revealing a lot concerning the functionality of Hindu femininity that may come to dominate South Asian tradition.

Extra resources for La seconde main : Ou le travail de la citation

Show sample text content

Jusque vers one hundred fifty, les chrétiens reconnaissaient deux autorités, d’une half l. a. Loi et les Prophètes, soit l’Ancien testomony comme specific Ecriture, d’autre half Jésus-Christ, tel que l. a. culture apostolique avait transmis son message, et sans référence à une écriture. Clément d’Alexandrie, à l. a. fin du IIe siècle, introduisit l. a. contrast de l’Ancien et du Nouveau testomony, mais Justin, le ideal, avait recensé, dans le discussion avec Tryphon, apologie composée vers one hundred sixty, le canon, los angeles liste des livres reconnus comme normes de l. a. foi, en y intégrant les quatre Évangiles. Ce faisant, il réagissait contre les gnostiques, qui proclamaient que le Dieu des chrétiens n’avait rien à voir avec celui de l’Ancien testomony. Ce furent donc les gnostiques qui, s’essayant les premiers à l. a. lecture des textes des apôtres, imposèrent les quelques questions qui furent à l’origine du discours théologal. Le discours théologal s’est institué dans l. a. réfutation des hérésies. Le gnosticisme en effet reproduisit le geste inaugural de l’exégèse judaïque en se donnant pour objet un texte best unifié. Marcion soutient dans les Antithèses que l’ancienne et l. a. nouvelle loi sont inconciliables. Il rejette l’héritage du judaïsme et substitue au Dieu justicier des juifs révélé dans l. a. Bible, le Dieu annoncé par Jésus, qui est amour et rédemption. C’est pourquoi l. a. faith nouvelle doit se fonder exclusivement sur l’Évangile, et encore sur celui seul de Luc que Marcion remanie pour en éliminer toutes lines du légalisme juif, ou des épisodes comme celui des pèlerins d’Emmaüs (Luc, XXIV, thirteen) qui sont trop en contradiction avec l’interdit qu’il jette sur los angeles lecture de l. a. Bible. Héracléon, lui, composa l. a. première lecture suivie des Évangiles, de ceux de Jean et de Luc, au lieu d’en extraire tel ou tel texte pour étayer sa doctrine. Toute los angeles littérature patristique grecque du IIIe siècle, et en particulier l’École d’Alexandrie, air of secrecy pour adversaires Marcion, Héracléon et l’hérésie gnostique. Origène ne cesse d’y faire référence et son Commentaire de Jean, l’une de ses premières œuvres, entreprise à l’intention d’Ambrosius qu’il vient de convertir du gnosticisme, est tout entier une réplique au texte d’Héracléon, qu’il critique en détail, presque mot à mot. Ainsi, contre les juifs qui n’ont pour texte greatest que l’Ancien testomony, contre les gnostiques qui, eux, rejettent l’Ancien testomony et ne reconnaissent que tout ou partie de ce qui sera bientôt le Nouveau, le discours théologal se définit en son début par l. a. prise en considération de deux ensembles concurrents dans l’Écriture. Origène, sur l. a. base de cet axiome, est, dans l. a. première moitié du IIIe siècle, � le véritable créateur de l’exégèse scientifique dans le monde chrétien », comme l’écrit Gustave Bardy8, c’est-à-dire le fondateur du commentaire ou du discours théologal. Cela ne signifie pas, bien sûr, qu’Origène l’ait construit à partir de rien ; Justin, Tatien, Irénée, Clément d’Alexandrie au moins l’ont précédé, qui ont posé des jalons.

Rated 4.32 of 5 – based on 42 votes